Maroc: entre la démocratie et la radicalisation!

 

Des manifestants dans la ville d'Al-Hoceima. Photo: Stringer/Reuters
Des manifestants dans la ville d’Al-Hoceima. Photo: Stringer/Reuters

Cette semaine le Maroc a fait la une des informations du a 3 évents. Un, une histoire tragique qu’ a soulevé le peuple dans les rues; les autres deux, des histoires que montrent le retard musulman a propos des minorités.

Par tout le pays les gens ont sorti dans la rue pour protester contre le mépris envers les plus démunis. Ce mécontentement envers les autorités et le pouvoir a eu comme cause la terrible morte de Mouhcine Fikri, vendeur que dans un geste désespéré c’est jeté dans la bene d’un camion-poubelle pour récupérer sa marchandise (du espadon, une espèce de poisson interdit à la pêche pendant cette saison ) saisie par les autorités et qu’a se fait broyer par la machine, mourant tout de suite. Des gens ont comparé ce geste avec l’auto immolation par le feu du vendeur tunisien qu’a déclenché la révolution dans son pays et le printemps arabe en 2011. Mais malgré toute la rage du peuple marocain, les choses ont pour l’instant devenu plus calmes et à la fin tout c’est passé un peu inaperçu, principalement à l’extérieur. Peut-être la raison de cette accalmie se doit à l’action rapide du pouvoir central en ouvrant une enquête sur ce qui c’est passé a propos de la morte de Mouhcine Fikri et aussi a une ouverture plus grande à la démocratie par le roi Mohammed VI après le printemps arabe, peut-être craignant pour son trône. En effet il avait prôné pour une reforme de la constitution visant à renforcer le pluralisme, les droits de l’homme et les libertés individuelles ainsi que réduire ses pouvoirs au profit du chef du gouvernement et du parlement. Il a aussi combattu l’inégalité en essayant de diminuer l’écart entre les plus riches et les plus pauvres. Malgré tout cela, le haut degré de corruption et de abus pour part du pouvoir local et central est une cause de mécontentement qui parfois sort dans la rue, comme dans ce cas, allumé par la désobéissance d’un vendeur. Donc peut-être que le roi n’est pas en si grande sécurité dans le trône comme il le pense. Mais peut-être aussi que à la fin il n’aurait pas aucune révolution pour essayer de dérober Mohammed VI.        maroc-deux-mineures-qui-s-embrassaient-emprisonnees-pour-homosexualiteDernièrement ont venu a publique des histoires des agressions contre personnes du milieu LGBT qui ont mis a mal le Maroc comme un pays ouvert aux droits humains. La dernière c’est passé a Marrakech et raconte comment deux filles mineures ont été détenues par accusation de homosexualité après que quelqu’un les a vu a se embrasser sur le toit d’une maison et les a prise en photo. Après il l’a montré à la famille dont un membre à prévenu la police. On voit ici le contraste entre une ouverture à l’Occident visible dans les efforts pour une plus grande démocratie et une société plutôt conservatrice qui n’accepte pas une chose si naturelle comme la homosexualité. Et pourtant je suis sûre que beaucoup de ceux qui n’acceptent celle-ci, n’ont aucun problème en supporter la violence du terrorisme contre ceux qu’ils appellent les blasphèmes et les mécréants. C’est la hypocrisie religieuse dans tout son splendeur. Et malheureusement le roi ne fait rien pour combattre ce retard social et donner au Maroc une vraie image des droits humains. Et ça parce qu’en effet le roi fait un double jeu essayant de satisfaire autant les conservateurs que les libéraux. Et pour les premiers, il faut le dire qu’il est le commandeur des croyants, donc en plus de chef politique il est aussi un chef religieux. Or ça déprend un populisme défenseur de son pouvoir en allant d’accord avec les idéaux radicaux des conservateurs et par conséquence une manque de courage pour aller plus fond dans les réformes nécessaires pour une démocratie totale dans son royaume.

Saad Lamjarred
Saad Lamjarred, chanteur accusé de viol a Paris

Malheureusement cette attitude du roi marocain va encore plus loin après accepter de payer la défense d’un chanteur marocain accusé de viol a Paris. Sans donner mon opinion sur sa culpabilité ou innocence de celui-ci car je n’ai pas des éléments qui me permet de juger le cas, je crois que c’est bizarre quand même que le roi a été si rapide pour aider un homme accusé de viol ( et ça n’a été pas la première fois) mais n’a rien fait pour aider les deux filles qui pourtant n’ont rien fait de mal (excepte aux yeux des radicaux plus aveugles). Je crois que le roi a eu des bonnes intentions en voulant aider un ressortissant de son pays mais je me demande si il a pensé à la fille apparemment violée. Est-ce en plus des droits des personnes LGBT, les droits des femmes passent aussi par dessous de la société conservatrice? Et a propos de ça est-ce une révolution genre printemps arabe aurait résulté au Maroc? Malheureusement je ne le crois pas. La société marocaine ne me semble pas si démocratique et ouverte comme la société tunisienne et si un jour le roi tombait, tomberait au même temps le garant d’union du royaume qu’il représente, provocant probablement le chaos comme en Syrie ou en Libye. Ca ne veut pas dire que je ne suis pas pour une plus grande démocratie au Maroc mais je me demande, et en  tenant compte de ce que je vois dans les derniers temps, si une révolution dans ce temps, ne serait plutôt pour l’instauration d’un régime théocratique, très conservateur comme en Arabie Saoudite à la place de la victoire d’une vraie démocratie. Une chose est certaine: le Maroc a encore beaucoup a évoluer a propos des droits humains!

Anúncios

Deixe uma Resposta

Preencha os seus detalhes abaixo ou clique num ícone para iniciar sessão:

Logótipo da WordPress.com

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Terminar Sessão / Alterar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Terminar Sessão / Alterar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Terminar Sessão / Alterar )

Google+ photo

Está a comentar usando a sua conta Google+ Terminar Sessão / Alterar )

Connecting to %s