Le Fado

    Le fado est avant tout l’ambassadeur musicale du Portugal. On associe les deux comme le samba et le Brésil, le tango et l’Argentine ou encore le flamenco et l’Espagne. C’est comme un symbole de l’âme portugaise qui chante le destin de la vie, la tristesse, la nostalgie du passé ou encore l’amour inaccompli.  Si bien que et ça c’est important de le dire, ni tout le fado est triste. Entre les diverses categories de fado, il existe une qui s’appelle “fado castiço” ou les chansons sont heureuses et beaucoup de fois avec des lettres coquines. Mais peut-être, parce que les portugais ont une âme pessimiste, le fado triste c’est répandu plus vite que le fado comique. Ses origines sont inconnues mais on sait qu’il est apparu au siècle XIX a Lisbonne dans les quartiers mal affamés. La première chanteuse du fado s’appelait Maria Severa et la plus grande chanteuse s’appelait Amalia Rodrigues.
    Le fado de Lisbonne a été inscrit comme patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2011. Il faut préciser que je parle ici de fado de Lisbonne parce qu’il y a un autre type et que s’apelle fado de Coimbra. Les différences sont très perceptibles, mais il y a ceux que ne acceptent pas que le fado de Coimbra soit considéré comme ça et ils préfèrent l’appeler “chanson de Coimbra” ou ” Toada Coimbra”. En tout cas il y a au moins trois grande différences, a savoir: le fado de Lisbonne est né aux quartiers mal affamés, comme c’est déjà dit auparavant jusqu’à son passage à la bourgeoisie, alors que le fado de Coimbra a été toujours le fado des étudiants. Ceci est chanté par tradition seulement par des hommes, (si bien qu’il y a au moins une femme a le chanter) et les guitares de Lisbonne et Coimbra sont différentes. Il ne faut pas oublier aussi que le fado de Coimbra est parfois associé aux chansons d’intervention parce que quelques de ses interprètes étaient aussi chanteurs révolutionnaires.
   Si vous voulez savoir plus sur le fado visitez: Fado-Wikipédia, Portal do Fado (en portugais et anglais) et Museu do Fado (en portugais et anglais).

Guitares portugaises de Lisbonne (a gauche) et de Coimbra ( a droit)
 
 
 Le fado et la musique arabe.
 
         Une théorie populaire pour l’origine du fado nous dit qu’il est né des chants des maures qu’on resté a “Mouraria”,Lisbonne après la reconquête chrétienne. Mais il semble que cette théorie n’a aucun sens car le fado n’est pas connu qu’au XIX siècle et les derniers arabes au Portugal, qu’on vécu au Algarve, ne le connaissaient pas. En tout cas, la controverse existe encore, car il y a ceux qui pensent a une relation entre le fado et la musique arabe. Et quand on écoute les deux types de chanson, les voix et une presque similitude dans les instruments des cordes on ne peut pas empêcher de penser qu’il y a plus qu’une simple coïncidence. A suivre je laisse deux vidéos de celles que je considère être les plus grandes chanteuses du Fado (Amalia Rodrigues) et musique arabe (Oum Kalthoum).
 

Estranha Forma de Vida (Etrange forme de vie)
 
 
C’est vrai que l’amour est irrésistible.
 
 
Pour finir je laisse ici quelques vidéos de fado de Lisbonne et fado de Coimbra. Remarquez bien la différence dans le son des guitares et la voix des chanteurs de Coimbra.
 
Le fado de Lisbonne
 

Ana Moura – Mariquinhas/Vou dar de beber à dor (J’y vais donner a boire à la douleur)
 
 

Herminia Silva – A tendinha
 
 

Alfredo Marceneiro – O Marceneiro (Le menuisier)
 
 
Le Fado de Coimbra
 

 

Luis Goes – Balada dos meus amores (Chanson de mes amours)
 
 

José Afonso – Balada de Outono (Chanson de l’Automne)
 
 

5° Année juridique de l’Université de Coimbra – Chanson de l’Adieu
 
 
 

 

 
 
 

 

Anúncios

2 thoughts on “Le Fado

  1. Salam, escriba!

    também sou do grupo que defende as semelhanças entre o fado e a música árabe. Os instrumentos, o ritmo, a melodia e sobretudo, a forma emocionante que essas belas cantoras interpretam as músicas, podem ter um diálogo bem antigo.
    Também acho que muitas mulheres portuguesas, com seus lindos cabelos negros e olhos fortes, se assemelham também a muitas mulheres do Golfo.
    Bem, se você puder ouvir Ahlam, uma cantora dos Emirados, também vai gostar.

    Gostar

  2. Ola!

    Quanto à semelhança entre o fado e a musica arabe acho que é mais na sua forma sentimental do que na estrutura musical, visto que uma coisa que eu vi é que as estruturas melodicas sao completamente diferentes. Quanto às portuguesas, concordo um pouco. Pelo menos acho mais parecidas com as arabes do que com as francesas. Mas acho que as latinas em geral sao parecidas com as arabes.

    Gostar

Deixe uma Resposta

Preencha os seus detalhes abaixo ou clique num ícone para iniciar sessão:

Logótipo da WordPress.com

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Terminar Sessão / Alterar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Terminar Sessão / Alterar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Terminar Sessão / Alterar )

Google+ photo

Está a comentar usando a sua conta Google+ Terminar Sessão / Alterar )

Connecting to %s